Comment travailler et faire travailler les savoir-être et les savoir-faire ?

C’est l’une des questions abordées lors de la séquence « se projeter » du séminaire « Quels contenus et modalités de formation au développement territorial pour l’acquisition des nouvelles compétences professionnelles ? » 3 février 2015 – Eurre (26).

 

Eléments de réflexion des participants …

 

De quoi relèvent les compétences d’un développeur ?

Le métier de développeur nécessite :

  • de la curiosité personnelle de tous les instants ;
  • lire ;
  • aller voir les collègues ;
  • l’observation de l’autre ;
  • savoir poser des questions…

Ce sont des compétences qui a priori s’apprennent peu en formation et qui se révèle sur le terrain, par l’expérience, dans la relation avec les élus par exemple. Elles peuvent toutefois se travailler en formation comme l’écoute active.

De manière spécifique, le développeur mobilise des savoir-être bien particuliers comme : savoir s’autoriser à, savoir garder des marges de manœuvre, savoir aborder l’autre (question de l’interculturalité)… et aussi des postures spécifiques qui relèvent de l’animateur ou de l’accompagnateur, qui supposent par exemple de savoir définir « qu’est-ce qu’un groupe ? »

C’est un métier où les dynamiques relationnelles sont importantes et qui demande donc du professionnel une certaine capacité d’évaluation, de réflexivité et de bienveillance.

Parmi ces compétences, certaines se révèleront ou se développeront de manière empirique, par la pratique. Des capacités peuvent préexister et relèvent de « ce que je sais déjà faire », mais dont le professionnel n’a pas conscience de posséder. La pratique de terrain permettra de révéler ces ressources insoupçonnées. De même, l’individu est également en capacité à transposer sur le terrain un outil qu’on lui a donné. Cela relève de savoir-faire inconscient. Se pose alors la question de savoir comment développer ou faire évoluer ces compétences acquises de manière empirique ?

 

Comment travailler les savoir-être et savoir-faire ?

Une des caractéristiques du métier de développeur est de travailler la et dans la complexité qui nécessite de savoir mobiliser en même temps différentes compétences, et plus particulièrement de savoir mixer et imbriquer savoir, savoir-faire et savoir-être à la fois, pour pouvoir définir la posture la mieux adaptée. Cela nécessite donc de :

  • comprendre le sens pour savoir développer une posture ;
  • avoir des connaissances pour savoir les mobiliser en situation concrète (compétences) ;
  • stimuler le « savoir penser par soi-même » ;
  • apprendre à repérer et à mettre des mots sur la pratique qu’on a su développer ;
  • savoir questionner, déstabiliser pour requestionner sa posture, sa pratique.

 

A quel moment et où les savoir-être et les savoir-faire se travaillent ?

Pour les professionnels déjà en activité, différents outils et modalités mobilisables ont été identifiés :

  • l’apprentissage du terrain
  • les groupes d’échanges d’expériences ou d’analyse de pratiques (permet aux professionnels de sortir de leur solitude et de se constituer un réseau pour partager entre pairs, acquisition de compétences entre pairs)
  • l’accompagnement personnalisé mobilisant l’intervention d’un tiers extérieur à un moment de la carrière où le professionnel doit faire face ou faire de nouvelles choses ou qui correspond à une période de transition professionnelle.
  • les processus de capitalisation d’expériences
  • les journées de sensibilisation
  • les journées de formation
  • l’accompagnement de collectifs : intervention au sein d’une équipe…
  • la co-formation
  • le service après-vente permettant de donner des points de repères pour orienter les trajectoires personnelles

En ce qui concerne les formations, ont été citées :

  • des formations très participatives, partant notamment de l’expérience des personnes et de l’échange d’expériences (fertilisation croisées) ;
  • des formations ou des temps permettant de requestionner sa pratique et prendre du recul pour amener le professionnel à faire évoluer son métier, son regard, à mobiliser de nouvelles techniques, de nouveaux outils.
  • des formations ouvertes à des profils d’apprenants diversifiés permettant ainsi de décloisonner les cultures, de décaler et changer son regard.

Pour les étudiants en formation initiale, comment donner à voir et à comprendre les compétences qui seront nécessaires ? Une des propositions faites est de donner les possibilités à ces derniers de découvrir le métier en décrivant et présentant le panel et les différents profils et figures de personnes et de professionnels.

 

L’importance du tiers pour évaluer et repérer les besoins et les manques

Il est difficile de s’autoévaluer, notamment sur la question des savoir-être. Cela induit une mise en danger, car cela vient travailler la question de la confiance en soi et nécessite que l’on soit vigilant dans un milieu professionnel où des enjeux de pouvoir existe.

L’intervention d’un tiers s’avère donc souvent nécessaire pour accompagner le professionnel dans cette démarche d’évaluation. A distinguer de la notion de jugement, l’évaluation suppose une posture de bienveillance, car l’objectif est que le professionnel progresse.

 

Les points et questions à retenir de cet atelier :

  • Les dynamiques relationnelles sont importantes dans le métier de développeur territorial.
  • Comment permet-on au professionnel de prendre du recul par rapport à ses besoins et à ses manques de compétences ?
  • Une des ressources pour le professionnel réside dans à sa capacité à aller chercher et mobiliser les compétences dont il a besoin chez ses pairs.
  • L’importance et la capacité d’évaluation pour le professionnel
  • Comment on donne la possibilité aux jeunes de se faire une idée de ces métiers ?

 

Pour résumer en 3 mots « ressources-clés » : réseau, réciprocité, réflexivité

Les commentaires sont fermés.
200-125dumps 100-105dumps 210-260dumps 300-115dumps 200-105dumps 300-101dumps 200-310dumps 210-060dumps 200-355dumps 640-911dumps 300-075dumps 300-208dumps 300-070dumps 300-360dumps 642-998dumps QV_DEVELOPER_01dumps 400-101dumps 210-451dumps 700-501dumps 400-051dumps 117-201exam