Développement Social Local et travail social

Un des axes de travail du Carrefour des Métiers du développement territorial pour la période 2018-2020, est de « favoriser la « convergence » des métiers et des pratiques ». En effet, dans cette période de transitions multiples, le décloisonnement des thématiques et des acteurs apparaît de plus en plus nécessaire. Ces « convergences » peuvent être faciliter par une « culture d’intervention » partagée entre différentes catégories de professionnels autour notamment des méthodes et compétences relatives à la coopération, à l’intermédiation et à la participation.

Dans ce cadre, compte tenu de mesures récentes en faveur du développement social local dans le travail social, le Carrefour des Métiers s’est associé à l’IRTESS de Dijon et à Trajectoires Ressources (CRPV) pour élaborer deux journées d’étude intitulées « Travail social, initiatives citoyennes et développement territorial » (26 et 27 Juin 2018).

L’objectif de ces journées étaient de questionner l’idée d’une « redynamisation » du développement social local et de son « inscription » dans le développement des territoires. Les diverses interventions ont permis de mettre en évidence « l’appropriation » institutionnelle de ces questions (témoignage du Département de la Meuse) et la diversité des initiatives et des innovations, le plus souvent associatives, en lien avec les acteurs des territoires (voir exemple Territoire 0 chômeur de longue durée ou sur les questions environnementales Pirouette cacahuète). Enfin, lors de la 2ème journée, les principaux « enjeux » liés aux pratiques ont été abordés (changement de posture, méthodologie participative, engagement…). Un film pédagogique sur le développement social local sera réalisé à partir des interventions de 2 journées.

 

 

Une 2ème journée d’étude, en collaboration avec l’Université Paul Valéry de Montpellier et l’IFOCAS, intitulée « Transitions territoriales, démocratie et développement social », est organisée jeudi 4 octobre. Cela constituera l’occasion de prolonger et d’approfondir ce thème, à partir de retours d’expérience issus de champs divers (urbain, rural, économie sociale et solidaire, environnement, etc.) et d’approches disciplinaires distinctes (sociologie, économie, géographie, sciences politiques…). Il s’agira en particulier « d’explorer la manière dont les acteurs défendent des expérimentations permettant d’impulser la co-construction démocratique des politiques et de l’action publiques » (cf programme ci-joint).

A la suite de ces deux manifestations, il est envisagé de poursuivre les travaux, en partenariat avec l’UNAFORIS, afin d’accompagner de manière plus opérationnelle les acteurs (institutionnel, associatif, de la formation) souhaitant développer des démarches de développement social local, via notamment des coopérations accrues avec les acteurs du développement territorial.

Les commentaires sont fermés.