Intermédiation

Contexte

Depuis plusieurs années, on assiste à une inflation des procédures. Les développeurs territoriaux soulignent l’importance prise par la gestion, l’administration, au détriment de l’animation de terrain. L’ingénierie territoriale peut devenir un instrument de rationalisation et de concentration des moyens dans des territoires de projet élargis. Par ailleurs, l’organisation territoriale évolue, les périmètres s’élargissent, ce qui participe d’un sentiment d’éloignement du terrain. Enfin, les enjeux changent aussi, davantage transfrontaliers de nos territoires, mobilisant des acteurs différents, laissant penser qu’il n’y aurait plus un projet de territoire, unique, qui embrasserait la totalité de la demande du territoire mais plutôt des projets en fonction de chaque enjeu, qui inviterait à composer différemment, et à mobiliser des mécanismes spécifiques à chaque fois.

Bref, pour le développeur territorial, le métier se complexifie. Les dimensions à prendre en compte sont plus nombreuses, les liens à tisser entre acteurs, réseaux, territoires aussi sans doute.

Dans ce contexte, comment les développeurs territoriaux arrivent-ils encore à « tricoter » un projet de territoire ? Comment tissent-ils les liens entre la demande sociale et les politiques publiques / les dispositifs / les procédures ? Comment garder un cap, une stratégie territoriale globale, cohérente de développement dans la durée ? Quelles compétences cela demandent ? Sont-ce des compétences nouvelles ? Comment les acquérir ? Quel accompagnement, quelles formations sont nécessaires ?

Définition

L’ intermédiation consiste à organiser le local pour révéler les processus d’acteurs du territoire porteurs de projet de territoire. Le développeur territorial fait ainsi se rencontrer une demande sociale différenciée et des politiques publiques.

Enjeux et questions

Enjeu 1 : Comprendre en quoi la nouvelle organisation territoriale et l’institutionnalisation du développement territorial modifient le positionnement du développeur et l’invite à renégocier ses missions et sa façon d’agir.

Enjeu 2 : Identifier les nouveaux ressorts de l’intermédiation.

Enjeu 3 : Révéler les spécificités du métier de développeur territorial aujourd’hui.

Enjeu 4 : Comprendre sa propre stratégie individuelle et professionnelle, identifier ses « failles ».

Téléchargez les Clés de lecture.

 

Intermédiation - Enjeu 4 - Questions 4

→ Comment la formation peut-elle apporter les connaissances en sociologie des organisations, faciliter cette mise en situation où l'on doit se créer ses marges de manœuvre, apprendre à animer des réunions de manière à révéler les jeux d'acteurs ? Comment la formation initiale permet-elle l'acquisition de cette compétence de transversalité, d'approche systémique ? Faut-il une action spécifique auprès des développeurs en situation ...

Lire la suite

Intermédiation - Enjeu 4 - Questions 3

→ Comment identifier et prendre conscience de la tension entre opportunités des procédures et demande du territoire et savoir l'appréhender ? Comment se prémunir du risque de mobiliser sa connaissance du jeu d'acteurs pour répondre aux seuls impératifs des procédures plutôt que de répondre à la demande sociale ?

Lire la suite

Intermédiation - Enjeu 4 - Questions 2

→ La connaissance des jeux d'acteurs est-elle utilisée pour répondre aux enjeux des procédures (plutôt qu'aux enjeux de territoire) ? Comment se prémunir de ce risque ?

Lire la suite

Intermédiation - Enjeu 4 - Questions 1

→ Comment se prémunir d'un enfermement bureaucratique ? Comment les développeurs jouent-ils de leur maîtrise des procédures ? Est-ce un moyen de se recréer une nouvelle forme de centralité (à défaut de celle qui était propre à l'animation) ? Comment la maîtrise des procédures peuvent être un point d'appui pour se créer sa marge de manœuvre ?

Lire la suite

Intermédiation - Enjeu 3 - Questions 2

→ Comment aborder la nouvelle articulation avec des élus dont le profil change, qui ont une gestion assumée et incarnent un rôle d'animateur, de coordinateur ? Quels place et rôle respectifs ? Comment accepter cette gestion assumée de la part des élus et travailler de concert ?

Lire la suite

 

Participez à l’espace collaboratif « intermédiation ».

 

Retour sur le séminaire « Le développeur territorial à l’interface entre projet(s) de territoire et politiques publiques ».

Les entretiens « Intermédiation »

Quelles réponses les développeurs territoriaux apportent-ils sur le terrain ? Comment tissent-ils des liens entre les différents acteurs ? Sur qui s’appuient-ils pour pallier l’éloignement du terrain ? Travaillent-ils avec des acteurs intermédiaires ? Comment ? Comment gèrent-ils des échelles et des acteurs différenciés pour des enjeux différents ? Quelles compétences mobilisent-ils ? Comment inventent-ils l’ingénierie publique de demain ? C’est à ces différentes questions que nous invitons des développeurs à répondre pour venir incarner et illustrer leur métier aujourd’hui.

L’enjeu : repérer les signaux, les pistes, les émergences et en tirer des enseignements pour inventer l’ingénierie territoriale de demain. N’hésitez pas à commenter ou à vous faire interviewer.

A venir