(2013) Prospective « métiers »

Travail de prospective de la plateforme des métiers du développement territorial (2011/2013), qui éclaire les évolutions de l’ingénierie et des métiers du développement territorial. Quelles sont les conséquences de ces évolutions sur les pratiques des professionnels ? En mobilisant des centres de ressources et structures d’appui, des réseaux de professionnels, des organismes de formation, des institutions, cette démarche prospective aboutit  à 4 scenarii :
La haute performance territoriale :  elle organise et conditionne les modes de coordination et d’accompagnement par les financements du développement territorial, vers des procédures d’appel à projet, à financement complexe, animés par la recherche de performance et des résultats.
La subsidiarité ascendante : la participation active organise l’action publique. La décentralisation est négociée selon une logique ascendante. Scénario de rupture qui contient en son germe l’hypothèse de la révolution.
La décentralisation stratifiée : Une décentralisation poussée a renforcé l’autonomie des collectivités, en leur donnant beaucoup de moyens mais sans travailler l’articulation entre elles, sans chefs de file ou autorité organisatrice. L’effet club pèse sur l’organisation des acteurs et des politiques publiques.
L’embellie/hégémonie des réseaux communautaires : traduit une montée en puissance de la logique communautaire par affinités, avec une mobilité renforcée, un accès généralisé à internet et d’autres logiques de solidarité, transnationale.

Prospective « métiers », Plateforme des métiers de l’Unadel, 2013, 61p.

Les commentaires sont fermés.