(2002) Référentiel : le métier de chef de projet politique de la ville

Ce référentiel est un prolongement de l’état des lieux sur les connaissances existantes sur les métiers de la ville et du rapport Brévan-Picard de 2001 Ville : une nouvelle ambition pour les métiers, remis au Ministre délégué à la Ville. Outil d’analyse dynamique, il répond au souhait d’un observatoire permanent de suivi des métiers et des professions de la politique de la Ville et de leur évolution et vise leur identification et à leur reconnaissance dans des filières professionnelles. Ce référentiel confirme que « face aux situations-clés qui dévoilent les logiques d’action et qui mettent à l’épreuve la spécificité de leur métier, les professionnels de la ville se définissent volontiers comme des « accoucheurs » : accoucheurs de projets, accoucheurs de partenariats. »

Loin de vouloir « dresser l’inventaire des qualités humaines et professionnelles nécessaires au bon exercice de la fonction de chef de projet politique de la ville », ce référentiel vise à « comprendre comment, dans les situations-clés qui rythment son activité, le chef de projet politique de la ville adopte des postures professionnelles qui se doivent d’être cohérentes avec les enjeux de la situation de travail ».

Cinq axes constitutifs de l’activité se dégagent : la conduite de projet, le développement territorial, le conseil en développement, l’administration et la gestion de l’action publique, l’expertise socio-urbaine. Ils seront plus ou moins prépondérants selon sa formation, la nature de son activité, l’échelle territoriale et le contexte politique dans lesquels il évolue.

Référentiel de compétences des métiers du développement social urbain : le métier de chef de projet politique de la ville, rapport du CUCES-Université de Nancy, 2002, 52p.

 

 

 

Les commentaires sont fermés.