Accompagner le changement et l’innovation : quelles pratiques, quelles compétences ?

29 janvier 2015. Le séminaire Innovation sociale se déroule à Dunkerque, à la Halle aux Sucres.
29 janvier 2015. Le séminaire Innovation sociale se déroule à Dunkerque, à la Halle aux Sucres.

Le 29 janvier 2015, rendez-vous été donné à la Halle aux sucres de Dunkerque à une trentaine de développeurs territoriaux pour le séminaire co-organisé avec le CNFPT (INSET de Dunkerque) : « Accompagner le changement et l’innovation : quelles pratiques et quelles compétences pour les professionnels du développement territorial ? » .


Introduction

Pour introduire ce séminaire, nous avions demandé à Luc Gwiazdzinski de nous parler innovation. De nous donner quelques éléments de définition, de repère. Sans prétendre à l’exhaustivité.

Luc Gwiazdzinski est géographe et urbaniste. Il coordonne depuis 6 ans le Master « Innovation et Territoire » de l’Université Joseph Fourier à Grenoble, et est enseignant chercheur rattaché au Laboratoire Pacte (UMR 5194 CNRS), IGA. Il a été auparavant agent de développement et a dirigé une agence de développement, puis une agence d’urbanisme et de développement durable, et enfin une maison des temps et des mobilités.

Retrouvez l’intégralité de son intervention.

Séquence « Quelles conditions favorisent l’innovation et le changement ? Quels cadres et quels espaces mettre en place pour créer ces conditions favorables ? »

A partir du récit de deux démarches d’accompagnement au changement et à l’innovation, les participants étaient invités à identifier les conditions favorables au changement et à l’innovation.

S’agissait-il, dans ces expériences, d’une innovation par projet, voulant répondre à un besoin pré-identifié ? S’agit-il d’une innovation par méthode avec l’intuition qu’il en sortira quelque chose d’intéressant ? Dès lors, comment on impulse ? Comment on accompagne ? Autant de questionnements que l’on souhaitait soumettre aux participants. Avec, en ligne de mire, les notions de cadres, de normes, de prises de risque, de droit à l’échec… L’idée que l’innovation peut se créer dans les marges à une norme avec le risque de recréer de la norme, qu’elle engage des mouvements internes et externes aux cadres établis, qu’elle peut avoir des effets secondaires, prescripteurs de changements plus profonds, qu’elle est sans doute une succession d’essais et d’erreurs…

Pour guider les décryptages des situations, les participants devaient donc repérer les conditions qui ont été favorables ou défavorables à l’accompagnement décrit, qu’elles soient d’ordre matériel, d’ordre de la compétence, etc. Il s’agit de repérer les dynamiques à l’œuvre.

Deux témoins ont joué le jeu de l’introspection :

–          Sébastien Deviers, développeur économique à la Communauté de communes Pévèle Carembault : expérience d’accompagnement des entreprises du territoire au développement de pratiques de développement durable

Son enjeu : accompagner la massification de l’innovation / accompagner le changement dans les pratiques, les manières de faire

–          Philippe Pilyser, développeur économique au Pays des Moulins de Flandre : expérience d’accompagnement du village du Livre d’Esquelbecq

Son enjeu : faciliter l’innovation sociale et territoriale, soutenir une démarche dont habitants et élus sont parties prenantes via la mobilisation de financement et d’outils techniques et réglementaires et pour un impact optimal sur l’économie locale et l’attractivité touristique du territoire

Retrouvez le témoignage de Sébastien Deviers et l’analyse des participants.

Retrouvez le témoignage de Philippe Pilyser et l’analyse des participants.

Tout au long de cette séquence, Mathilde Vanderrusten (CNFPT), Pascale Vincent (CIEDEL/UNADEL) et Luc Gwiazdzinki (Université de Grenoble) avaient pour mission d’écouter les témoignages selon un prisme de lecture, celui des normes, des marges et des tiers : qu’est-ce que les témoignages nous révèlent en termes de normes ? Où parle-t-on de marges ? N’y a-t-il pas des tiers mobilisés ? Si oui, lesquels ?

Lire leur retour.

 

Ce qu’en retiennent les participants concernant le rôle, la posture et les compétences et qualités nécessaire au développeur…

Dans l’accompagnement au changement, le développeur se positionne comme un médiateur. Pour mener cette médiation, ces marges de progression vont essentiellement porter sur le savoir-être, puisque le changement est avant tout un changement dans la façon de voir le monde. Et dès qu’il s’agit de changer de regard, de se décentrer, il s’agit d’être capable de toujours s’ouvrir et se remettre en question. Par exemple, les développeurs économiques doivent se poser la question de l’accueil de tous les porteurs de projets, prendre ainsi les porteurs de projets relevant de l’Economie Sociale et Solidaire au sérieux. Le font-ils toujours ?

Dans cet accompagnement au changement, le tiers est à considérer comme une ressource et/ou comme un prétexte pour agréger des dynamiques, qui nous tirent, nous poussent et sont créatrices de valeurs.

Pour le développeur, c’est donc savoir laisser faire, être dans l’inter-opérabilité pour être dans la perception du sens, des valeurs, de la vision, de l’avenir (rôle d’opérateur cognitif). Cela permet de travailler sur le référentiel dont la communauté est porteuse, le faire évoluer, expliciter le référentiel des valeurs. Cela est fondamental pour engager un accompagnement au changement.

Les participants relèvent plusieurs points de vigilance pour que le développeur soit à même d’agir :

  • l’enjeu de la formation : se former à l’éducation populaire, apprendre à revisiter le passé…
  • l’enjeu de l’évaluation en favorisant des démarches d’évaluation du progrès basées sur une méthode participative
  • l’enjeu de la réflexion sur les TIC comme vecteur d’hybridation
  • l’enjeu de favoriser des zones autonomes temporaires et des espaces de co-working qui permettent la rencontre de différentes visions. En effet, dès lors qu’on se met ensemble dans un espace se pose la question du « comment ? » avec en filigrane, comment on crée une micro société pour créer de nouvelles choses ?

L’innovation, c’est la fabrique de situations, de formes mobilisatrices pour le changement. Pour imaginer de nouvelles idées pour transformer dans le monde, il faut savoir créer un lieu pour se retrouver.

Séquence « compétences »

SL702312Zoom sur un des points abordés lors de la séquence « témoignages », celui relatif au rôle des développeurs territoriaux en termes de méthodes, d’outils, de pratiques et bien-sûr de compétences.

En petits groupes, les participants étaient invités à travailler à partir d’une des expériences vécues par l’un d’entre eux en termes d’accompagnement au changement ou à l’émergence d’innovation pour en faire ressortir dans un premier temps ce qui relève du faire avec, du faire contre, du faire pour dans l’action du développeur territorial, de repérer quelles tensions cela peut provoquer et de voir jusqu’où le développeur territorial peut aller.

Dans un deuxième temps, toujours à partir de la situation évoquée, les participants étaient invités à identifier les compétences, les capacités et les ressources, individuelles ou collectives, que le développeur mobilise pour mettre en œuvre cet accompagnement au changement.

 

A la question « Quelles compétences avez-vous dû mobiliser ? », voici donc une synthèse de ce qu’ont relevé les participants du séminaire

 

Ont été repérées et nommées des postures et compétences « socles » (c’est-à-dire qui relève du métier de développeur territorial en général). Voir les schémas ci-dessous.

De manière général, il ressort que le professionnel développeur territorial mobilise de multi-compétences :

–          des outils clés, associés à des compétences techniques

–          d’animation

–          du relationnel

–          de mise en lien

–          de composition

–          d’agencement

 

Pour le sujet qui nous concerne ici, ont été également repérées des compétences spécifiques au professionnel innovateur et accompagnateur/impulseur de changement, que sont :

 

*  Posture et capacité personnelle / savoir-être :

–          Savoir changer de système de valeurs, ses schémas de pensée

–          Ne pas appliquer des recettes toutes faites

 

*  Savoir-faire :

–          Instaurer la culture de l’innovation, du changement

–          Sensibiliser, faire changer les valeurs, les visions

–          Amener le changement de pratiques par le changement de mentalité

–          Travailler l’acceptabilité du changement

–          Faire accepter l’incertitude, le droit à l’erreur (= question de la prise de risque)

–          Créer les cadres, les conditions pour sécuriser, rassurer, expérimenter

–          Eclairer sur les risques que l’on peut prendre, et sur ce que cela produit derrière (les aménités)

–          Expliquer et travailler sur les effets induits pour les acteurs, y compris le développeur : qu’est-ce qu’ils ont à gagner ?

Présentation1Présentation2

 

Outre les compétences, ont également été repérées les ressources mobilisables par le développeur comme appui au développement de compétences :

–          énergie

–          échange

–          matière première : grise

–          réseaux

–          formation

–          disponibilité mentale

–          l’autre

 

Enfin, a été proposé par l’un des groupes de travail un schéma qui permet de repérer des quels profils ou compétences professionnelles notre pratique relève :

Schéma des différents profils ou positionnement du professionnel

 

 

Une réponse à “Accompagner le changement et l’innovation : quelles pratiques, quelles compétences ?”

  1. Programme du 2ème Congrès 2015 | Développeurs territoriaux

    […] Dix ateliers centrés sur l’analyse des pratiques professionnelles sont proposés aux participants sur des thématiques diverses, dans le prolongement des travaux du Carrefour des métiers (coopération, intermédiation, participation, innovation, formation). […]

Les commentaires sont fermés.
200-125dumps 100-105dumps 210-260dumps 300-115dumps 200-105dumps 300-101dumps 200-310dumps 210-060dumps 200-355dumps 640-911dumps 300-075dumps 300-208dumps 300-070dumps 300-360dumps 642-998dumps QV_DEVELOPER_01dumps 400-101dumps 210-451dumps 700-501dumps 400-051dumps 117-201exam